La vie à deux a un impact sur le corps et la santé

Une étude germano-suisse montre que la vie à deux entraîne une prise de poids

Vivre en couple entraîne un changement de style de vie et d’habitudes qui ont un réel impact sur la forme physique et le moral avec des aspects positifs et d’autres qui le sont moins. Pour vous qui cherchez l’âme sœur, les résultats d’une étude germano-suisse menée par Jutta Mata (chercheuse au Département de Psychologie de l’Université de Bâle) et publiée dans la revue « Social Science and Medecine » devrait sûrement vous intéresser.

Selon cette enquête réalisée auprès d’un échantillon de 10 000 personnes réparties dans neuf pays européens, (dont la France, l’Allemagne, l’Autriche l’Italie, les Pays-bas, la Russie, la Pologne, le Royaume-Uni et l’Espagne) le mariage serait l’ennemi de la minceur. Elle révèle que les personnes mariées pèsent en moyenne deux kilos de plus que les célibataires. L’IMC (Indice de Masse Corporelle) qui permet d’évaluer la corpulence d’une personne en fonction de sa taille et de son poids, serait de 26,3 pour les hommes vivant en couple contre 25,7 pour les célibataires. Chez leurs partenaires féminines, les IMC sont respectivement de 25,6 pour les femmes vivant en couple et de 25,1 pour les célibataires.

Avez-vous déjà remarqué que les couples sont plus gros que les autres ?

Etre en couple ou marié a tendance à vous faire prendre du poids !

Comment cela peut-il s’expliquer ?

La plupart des études qui ont déjà été menées dans ce domaine à travers l’Europe révèlent toutes la même chose, la vie à deux entraîne une prise de poids des deux partenaires. Le début de la vie à deux exige une adaptation dans bien des domaines et s’accompagne souvent d’un changement de rythme de vie et de régime alimentaire. La vie en couple entraînerait également une plus grande sédentarité.

Brièvement résumé, le duo centré sur sa relation préférerait rester roucouler tranquillement à la maison plutôt que de sortir et de se dépenser un peu. Les comportements de séduction changent aussi lorsque l’on commence à vivre à deux. La nécessité de plaire devient moins importante puisqu’on a trouvé le partenaire idéal. On a donc tendance à se relâcher un peu et, par exemple, à moins surveiller son poids que lorsqu’on est en phase de recherche active d’un partenaire.

On mange davantage, mais on boit moins

Il y a quand même des raisons d’espérer, car une autre étude plus ancienne et américaine cette fois-ci, parue dans la revue « Alcoholism » avait mis en évidence que l’alcoolisme se réduisait lorsque les gens vivaient en couple. Les chercheurs avaient suivi une population des 1650 volontaires âgés de 17 à 40 ans pendant 5 ans pour surveiller l’évolution de leur consommation d’alcool. La vie à deux entraînait une modification des comportements vis à vis de l’alcool. Celle-ci était particulièrement significative chez les gros buveurs qui passaient de 4 à 2,5 verres par jour.

Les scientifiques avaient expliqué le phénomène en mettant en avant les sources de conflit et de disputes importantes dans le couple dues à la consommation d’alcool. Le buveur étant alors souvent amené à réduire sa consommation pour éviter l’éclatement de son couple et une rupture définitive.

Un homme (une femme) averti(e) en vaut deux…

La vie à deux entraîne des bouleversements profonds et parfois inattendus et pas uniquement dans la tête, mais aussi dans le corps et ce sera peut-être votre balance qui les mettra en évidence. Une fois trouvé le partenaire idéal, pensez à surveiller votre ligne pour rester séduisant et garder le désir de votre moitié intact, comme au premier jour, recette magique des couples qui durent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *