Rencontre coquine – méfiez-vous du chantage par webcam !

Se déshabiller devant sa webcam pourra vous couter cher si vous tombez sur un escroc qui plus tard vous fera chanter. Dans le domaine des rencontres coquines, la méfiance est de mise. Pour éviter les arnaques et autres types de chantage, restez toujours prudent. Voici nos conseils pour ne pas vous faire avoir pas les arnaques du type « chantage par webcam« .

Les sites coquins avec webcam sont parfois des pièges. Attentions.

Faites attentions aux sites de rencontre proposant des webcams. Soyez particulièrement attentifs à vos partenaires.

Le chantage par webcam, comment ça se passe ?

Les victimes des chantages par webcam sont souvent les hommes, les adolescents généralement. Le premier contact entre la victime et l’arnaqueur se fait via un chat ou un réseau social lorsqu’une prétendue fille invite sa cible à allumer sa caméra et la pousse à se dénuder ou bien à jouer à des jeux sexuels. Après avoir filmé sa victime, l’escroc réclame de l’argent en échange de quoi il ne diffusera pas la vidéo sur internet.

Quelles précautions prendre ?

La première fois que vous prenez contact avec une personne que ce soit sur un réseau social ou sur un chat pour une rencontre coquine, ayez toujours le réflexe de vérifier la photo de profil. Il existe deux façons pour cela : glissez la photo dans la barre de recherche Google Images ou bien rendez-vous sur un site spécialisé. Vous verrez tout de suite dans le résultat des recherches si la photo circule déjà sur le web.

Les faux profils sont courants sur les sites libertins et coquins. Evitez les arnaques !

N’hésitez pas à systématiquement vérifier les profiles des membres que vous soupçonnez être une arnaque.

Dans la plupart des cas, les maitres-chanteurs sont des hommes qui se font passer pour des femmes afin d’escroquer les internautes. Dans la mesure où entendre sa voix le trairait, demandez-lui d’activer le micro. Évidemment, il refusera en affirmant que celui-ci ne marche pas. Si cela arrive, passez votre chemin.

Et si le mal est fait ?

Si vous finissez quand même par vous déshabiller, soyez plus réactif et pensez à cacher votre visage pour recourir à toute capture de vidéo. En effet, cette vidéo risque de se retrouver sur YouTube ou sera envoyée à tous vos contacts.

Tous ceux qui ont déjà été victimes de ce genre de chantage craignent la publication de la vidéo si elle ne paye pas la somme requise et pourtant ce que nous vous conseillons c’est de ne pas payer. En échange de son silence, le maitre-chanteur vous réclamera une somme, mais n’en faites rien. Ne pensez même pas à négocier puisque rien ne vous garantit qu’il tienne réellement sa promesse.

Il existe également des solutions plus efficaces pour mettre la pression sur votre arnaqueur. Lesquelles ? Prévenez de suite la police. Étant donné que le chantage par webcam est désormais considéré comme un délit, vous pouvez compter sur les forces de l’ordre pour résoudre votre problème. D’ailleurs, seuls ces derniers auront le droit d’effectuer une requête pour découvrir les coordonnés et l’identité de l’escroc.

Par ailleurs, si la vidéo est quand même diffusée sur YouTube, signalez-la et par la suite, l’administrateur devra la supprimer. Dans le cas où la vidéo n’est pas encore en ligne, établissez des alertes sur votre prénom, pseudonyme et toutes autres informations divulguées à l’escroc. Et surtout, n’oubliez pas d’en parler autour de vous afin que cela serve de leçon à votre entourage.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *