Le corps d’homme et les zones érogènes masculines, ce délicieux mystère

Le corps humain contient de nombreux organes. La peau est un organe extrêmement large que l’on néglige souvent lors de la relation amoureuse. Pourtant, la peau permet de ressentir des plaisirs sensuels et innovants, à condition de prendre le temps de stimuler cette merveilleuse zone érogène !

Si le corps de la femme est sujet à 1001 plaisirs, le corps masculin est, lui aussi, capable de vibrer sous une palette exceptionnelle de plaisirs. Mais comment stimuler efficacement le plaisir masculin ? Quelles sont les zones (parfois insoupçonnées) érogènes masculines et comment le faire virer de plaisir ?

zones-erogenes-masculines-se-rencontrer-belgique

Le plaisir et les zones érogènes masculines

Lorsqu’on parle de plaisir, on entend souvent d’orgasme. Or le plaisir n’est pas uniquement cette apothéose magistrale. De simples gestes, des caresses, des baisers font naître le plaisir et peuvent, à eux seuls, conduire le corps et l’esprit jusqu’à l’orgasme. Même si le but principal de la relation ne doit pas être nécessairement l’orgasme ; vous pouvez conditionner le corps masculin à recevoir du plaisir autrement.

La cartographie des plaisirs masculins mérite que l’on s’y attarde. Car, oui, il existe de nombreuses zones érogènes masculines comme le cou, les oreilles, les seins, les fesses et tant d’autres encore ! Plaisir et sensualité s’entremêlent, pour fondre sous les caresses et enchanter cet homme vous aimez tant.

Zone érogène masculine n° 1 : les testicules

C’est bien connu, les testicules sont sensibles. Elles sont sensibles aux caresses, aux titillations, ou encore aux pincements légers. Avec la plus grande délicatesse, vous pouvez stimuler les testicules. La peau qui recouvre les testicules est d’une composition proche de celle des muqueuses. Elle est donc naturellement réceptrice aux stimulations coquines.

Vous pouvez caresser, mordiller, pincer, lécher ou encore presser. Mais attention, tout cela doit être fait dans la plus grande douceur, au risque de provoquer des douleurs qui risqueraient de couper l’élan amoureux.

Zone érogène masculine n° 2 : les fesses et l’intérieur des cuisses

Totalement négligées dans les rapports amoureux, les fesses sont pourtant une source immense de plaisir chez l’homme. En terme de classement de zones érogènes masculines, les fesses se placent largement en seconde position. Les terminaisons nerveuses sont nombreuses dans cette zone, et notamment au niveau des plis (entre la cuisse et la fesse plus exactement). Ainsi chaque fois que vous y attardez vos caresses ou vos baisers, vous faites naître le plaisir et le désir chez l’homme.

Vous pouvez ensuite poursuivre votre exploration câline en dirigeant vos mains vers l’intérieur des cuisses. Là aussi, les terminaisons nerveuses sont nombreuses et permettent à l’homme de ressentir des plaisirs parfois inconnus. Entre frissons coquins et plaisir vif, les caresses à l’intérieur des cuisses sont douces et sensuelles.

Laissez vos mains explorer ces deux zones érogènes masculines.

Zone érogène masculine n° 3 : le cou et les oreilles

Directement connectés, les oreilles et le cou sont des zones érogènes masculines qu’il faut stimuler régulièrement pour habituer le corps à recevoir du plaisir. Certains hommes n’ont pas l’habitude du plaisir des oreilles et du cou, mais tout s’apprend. Donc c’est à vous de lui prouver que ces deux zones sont effectivement érogènes et méritent son attention en matière de plaisir et de sensations.

Commencez par mordiller le lobe de l’oreille (classique). Votre meilleure « arme » pour le plaisir, c’est la langue. Laissez votre langue courir sur sa peau nue pour ressentir toutes les variations de son plaisir. Goûtez son cou et ses oreilles. C’est le meilleur moyen pour le sentir vibrer sous vos caresses. Ne passez pas trop de temps sur cette zone. Dès que vous sentez de l’impatience ou une accélération de la respiration, c’est le signe du changement.

Pour conclure sur les zones érogènes masculines

Pour stimuler un homme, il faut connaître la cartographie de son plaisir. Certaines zones sont source d’un plaisir infini pouvant conduire à un orgasme sans pénétration tandis que d’autres zones érogènes masculines sont à explorer en premier pour initier le plaisir… Maintenant, il ne vous reste plus qu’à trouver votre rythme pour faire rugir de plaisir votre partenaire !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *