Le plaisir masculin décrypté

On parle souvent du désir féminin au détriment du désir masculin. Or, le désir masculin ou plaisir masculin souffre de beaucoup de préjugés souvent réducteurs. Sur ce point, on a tout entendu ou presque : le désir masculin serait purement mécanique, la seule vue d’une femme en lingerie suffirait leur désir etc. Qu’en est-il exactement ? Nous avons fait le point sur ce grand oublié dont la mécanique n’a pas fini de nous surprendre…

Homme qui prend du plaisir avec sa partenaire

Le plaisir au masculin n’est pas qu’une question mécanique.

Il faut être disponible

Qui l’eût cru ? La part psychologique du désir masculin tient une place prédominant dans le désir et le plaisir masculin. En effet, de multiples facteurs peuvent influer la libido masculine : le stress, la manque de sommeil mais aussi, la prise de certains médicaments comme ceux prescrits pour lutter contre la dépression mettent à mal le désir et le plaisir des hommes.

Le désir, une question d’attirance ?

Contrairement aux idées reçues, le désir masculin n’est pas automatique, il ne suffit pas d’appuyer sur un bouton qui déclencherait leur désir. Concrètement, pour désirer sa partenaire, l’homme doit être attiré par elle et cela ne se limite pas à une excitation purement visuelle. En effet, si les hommes sont plus visuels que les femmes et seront excités lorsqu’ils verront une femme en tenue légère, cela déclenchera probablement une érection mais le désir ne sera pas pour autant là…

D’ailleurs, les couples vivant en couple depuis plusieurs années et qui se désirent encore, déploient des mécanismes autres que l’excitation physique : ils aiment l’autre, ce qu’il représente, il le fantasme.

Le désir et la masturbation

Les hommes le savent, la masturbation et le désir n’ont rien à voir. En effet, on peut avoir une vie sexuelle totalement épanouie, désirer sa partenaire et se masturber quotidiennement… Si vous êtes une femme, cette pratique régulière de la masturbation de votre partenaire peut vous inquiéter voire vous agacer. Mesdames, rassurez-vous, votre partenaire n’est ni un pervers ni frustré, il assouvit un besoin naturel, physiologique.

Le plaisir masculin, inébranlable

Une différence évidente subsiste entre les hommes et les femmes en matière de désir : les hommes dissocient les éléments négatifs de leur propre désir.

Dans la pratique, les hommes peuvent avoir passé une mauvaise journée au bureau et tout de même désirer leur partenaire, une fois rentré à la maison. Cette capacité est une caractéristique masculine que l’on trouve rarement chez les femmes : une femme contrariée au cours de sa journée aura peu voire pas du tout, de désir pour son partenaire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *